« Liberté de faire, d’inventer et d’explorer dans les thèmes, pays invités, invitations ; Égalité de traitement entre tous les intervenants ; Fraternité entre nous tous. »
Béatrice Collignon, co-directrice scientifique du festival avec Philippe Pelletier, a dressé son bilan de directrice lors de la cérémonie de clôture du FIG 2016.
La mandature de notre binôme a été qualifiée d’infernale ou de Classe. Elle a bien fonctionné pendant trois ans. Je laisse deux nouvelles personnes : Lionel Laslaz et Clarisse Didelon-Loiseau écrire la suite du festival de Géographie. Le FIG est un festival fait par les géographes pour tout le monde !
Elle a ajouté : la géographie de Saint-Dié-des-Vosges se prête bien à l’organisation de ce festival car tout est proche, il y a encore une vraie vie en centre ville, il est agréable de s’y promener à pied

« Finalement je me suis mise à courir après ce FIG qui va toujours plus vite et qui attire de plus en plus de monde ! »
Maylis De Kérangal, Grand Témoin du Festival, lors de son intervention à la cérémonie de clôture du FIG 2016, s’est d’abord interrogée sur son manque de temps lié au nombre si important de ce qu’il lui était donné à suivre durant ces trois jours de festival, la pluralité des manifestations. « Il y a manque de temps alors qu’il y a tant à voir »
Ici (à Saint-Dié-des-Vosges) tout est proche, mais cette proximité au lieu d’augmenter son temps allait encore le tendre. « Car disposant de tout, tout prêt, comment me diriger ?»
La question de la simultanéité durant le festival l’a étonnée. « La lecture du programme est édifiante ! »

Nous allons chercher à garder l’équilibre du cocktail qui a fait le succès du FIG jusqu’à présent : - L’ exigence de qualité scientifique qui incite à faire progresser le discipline en lui permettant de se saisir des grandes questions contemporaines avec la distance critique nécessaire.
- Le lien avec les enseignants du secondaire et le ministère de l’éducation nationale qui permet de faire du FIG un lieu de formation des citoyens et d’expression de l’évolution de la géographie.
- L’ouverture au grand public qui impulse sa dimension festive à l’événement et qui contribue à faire de Saint-Dié-des-Vosges la capitale joyeuse de la Géographie.
Clarisse Didelon-Loiseau et Lionel Laslaz succèdent à Philippe Pelletier et Béatrice Collignon

Christian Pierret, président fondateur du festival, a souhaité la bienvenue aux deux nouveaux directeurs scientifiques du FIG :  Lionel Laslaz et Clarisse Didelon-Loiseau.
Ils succèdent à Philippe Pelletier et Béatrice Collignon qui ont brillamment assuré cette direction pendant 3 années.
Lionel Laslaz est maître de conférences, Université de Savoie Mont-Blanc et Clarisse Didelon-Loiseau, ‎Professeur, ‎Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.