Trois beaux prix littéraires attribués

Prix Amerigo 2017

Le Prix Amerigo Vespucci 2017 honore Raphaël Jerusalmy pour son livre « Évacuation » paru aux Éditions Actes Sud.
Le jury présidé par Nathalie Broutin, et composé d’une douzaine de membres, auteur, journaliste, écrivain-journaliste, libraire, professeur... salue un roman qui a été écrit à Tel-Aviv, une ville où vit l’auteur, actuellement en France.
« Évacuation » nous conte la guerre. L’ensemble de la population de Tel-Aviv est évacué. Sauf qu’à la dernière minute, Saba, le grand-père de Naor, descend du bus, entraînant le jeune homme et sa petite amie Yaël dans une dérive clandestine au coeur de la cité désertée, désormais toute à eux.
Une expérience de « sur-vie » à hauts risques, à l’intensité démultipliée par trois.
Trois âmes dont la fraternité efface les générations. « Évacuation » est un conte sans morale, une bulle de poésie arrachée aux entrailles de l’histoire au présent, une ode urbaine au désir de vivre, et de paix.

Le Prix Amerigo Vespucci Jeunesse 2017 est décerné à Johan Dayt pour son ouvrage « Une Italie ». Le jury présidé par Sylvie Mathuisieulx et composé d’auteurs, réalisateur télévision, enseignants, documentalistes, membre du bureau de l’A.D.F.I.G , bibliothécaire... s’est régalé de parcourir les pages publiées par la Maison Eliza, une petite structure d’édition à la ligne éditoriale affirmée, et qui conduit une politique de production respectueuse de l’environnement.
« Une Italie », c’est une grande balade portée par des aquarelles et des textes sympas. N’y voyez pas un guide, ni un carnet de voyage, mais une autre façon de raconter un pays avec et parmi bien d’autres une page sur les stradivarius, une sur les fontaines de Rome, une sur les glaces, Pompéi, les baleines... Surprenant, surtout pas exhaustif, tout à fait charmant ! A lire à partir de 7 ans et en famille.

Le prix de la Bande dessinée géographique 2017 créé l’an dernier est devenu incontournable.
Sous la direction de Louis Marrou, professeur des universités à La Rochelle, vice-président du jury composé de douze membres, spécialistes de l’édition, dessinateur, géographe et amoureux de la bande dessinée s’est réuni pour la seconde édition du prix de la Bande dessinée géographique.
A l’issue des délibérations, parmi une sélection de 12 ouvrages, dont la qualité a été soulignée, le prix de la BGD 2017 est attribué à Laurent Bonnneau et Mathilde Ramadier pour « Et il foula la terre avec légèreté » aux Éditions Futuropolis, 2017.
« Et il foula la terre avec légèreté » est l’histoire d’un ingénieur pétrolier qui découvre au cours d’une mission en Norvège les idées de ce que l’on appelle l’écologie profonde autour de l’oeuvre de Arne Naess. C’est l’occasion pour lui d’une remise en question profonde. Le récit mêle l’intime et l’universel dans une grande variété de choix de mise en page. L’utilisation de la couleur est remarquable pour faire ressortir les magnifiques paysages scandinaves. L. Bonneau et R. Ramadier nous offrent une formidable balade au pays des aurores boréales. Une réussite !

L’ensemble des prix littéraires sera décerné officiellement durant le FIG samedi 30 septembre à 11 h à l’Hôtel de Ville.

primi sui motori con e-max.it