Francine BARTHE ok

Géographe

 

Agrégée de l’université, maitresse de conférence à l’université Picardie Jules Verne jusqu’en 2017, directrice de la revue Géographie et cultures jusqu’en 2017. Elle a été membre du laboratoire Espace Nature et Culture de Paris IV Sorbonne jusqu’en 2019. Elle a soutenu sa thèse sous la direction de Paul Claval en géographie culturelle portant sur « Les pratiques des parcs et des jardins ». En 2011, elle a présenté une Habilitation à diriger des recherches avec Guy Di Méo à Bordeaux-Montaigne intitulée : « Les spatialités du  corps : Des pratiques ordinaires aux expériences extrêmes ».

Ses thématiques de recherches se sont d’abord centrées sur les pratiques de la nature puis se sont élargies au corps et à ses spatialités. Après les parcs et les jardins, le naturisme et la nudité (géographie de la nudité en 2003), le pique-nique ou l’éloge d’un bonheur ordinaire (publication en 2006), le Genre (direction d’un numéro de Géographie et cultures avec Claire Hancock), en 2018 elle a dirigé un numéro de la revue Géographie et Culture en compagnie de Marie Bonte, Zara Fournier et Jérôme Tadié : « Géographie des fantômes ».
 
Depuis 2005, elle travaille régulièrement  en coopération avec Angelo Serpa de l’université fédérale de Bahia au Brésil sur les espaces publics de nature : (forêts, plages, parcs et jardins) de la ville et sur le corps dans les pratiques sacrées de la nature en particulier le Candomblé de Bahia.