Le FIG en brèves

L'actualité du Festival croquée par les étudiants en licence professionnelle de jounalisme de l'Universite de Nancy et les plumes du service Communication de la ville de Saint-Dié-des-Vosges

L'Australie s'invite aussi dans vos cuisines

L'Australie s'invite aussi dans vos cuisinesCe vendredi matin, c'est le pâtissier de Saint-Dié, Laurent Franchois qui met à l'honneur l'Australie en réalisant un "Pavlova figues-framboises, crémeux acidulé". Pour assurer le spectacle, l'illustre Calixte De Nigremont est, bien sûr, de la partie. Entre explications détaillées et blagues amusantes, le présentateur réussit à conquérir un public enjoué.

"Il faut utiliser de l'huile d'olive, elle se marie bien avec le citron" révèle le pâtissier durant la réalisation des petits biscuits façon madeleine qui viennent joliment accompagner le dessert. Il ne reste qu'une chose à dire : à vos fourneaux !

Robin ECOEUR

"On fait du non stop !"

"On fait du non stop !"A 10 h 45, elles avaient déjà vendu 150 programmes. Et renseigné presque autant d’aficionados de géographie. Julie - qui vit sa vingtième édition du FIG -, Marylène et Dominique accueillent tout sourire les visiteurs de passage pour le festival à l'Office de Tourisme. "Les gens viennent plus ou moins de loin, éclaire Marylène, il y a beaucoup de Parisiens, des Italiens, et des personnes originaires des départements limitrophes." Pour l'occasion, la petite équipe - qui se fera un plaisir de vous guider dans vos pérégrinations géographiques - travaille "non-stop" de 8 h à 18 h 30 aujourd'hui et samedi, et jusqu'à 16 h 30 ce dimanche.

Elisabeth VETTER

Onze photographes et leur imaginaire

Onze photographes et leur imaginaireBelle entrée en matière pour le FIG avec l’ouverture hier soir, à l’Espace des Arts Plastiques, de la très belle exposition de photographies d’une partie de la collection de Madeleine Millot-Durrenberger. Le thème «Territoires de l’imaginaire» lui a permis de présenter des œuvres d’artistes qui, jouant avec le rapport d’échelle, nous font croire qu’ils ont escaladé des montagnes quand ils se sont juste penchés sur les petits cailloux d’une rivière ou qu’ils ont arpenté les quatre coins du monde quand ils sont à peine sortis de leurs ateliers. Ouvert durant le Festival et jusqu’au 7 novembre.

Fabienne SCHNEIDER

Roadsign : Australian Made !

Roadsign : Australian Made !Maxime Paul, fringuant jeune homme de 28 ans, représente la griffe "Roadsign" tout au long du FIG. Il a posé bagages et 4x4 juste en dessous de la Tour de la Liberté pour ces quelques jours. La petite histoire de la marque ? Au début des années 80, lassé de voir ses célèbres panneaux de signalisation jaunes volés par les touristes, le gouvernement australien a dépêché un étudiant pour qu'il crée des souvenirs à destination des voyageurs. Résultat ? Des tee-shirt, polos et serviettes de plages de 4 à 20 euros, dont 10 % sont reversés à l'association portée par Guy Lux "Pas d'enfants sans vacances".

Elisabeth VETTER

Requin, kangourou... du faux et du vrai !

Requin, kangourou... du faux et du vrai !Un requin, pour faire évidemment écho à l'Australie, pays invité, se balade au parc Jean-Mansuy non loin des jets d'eau... Cet après-midi vous le croiserez du côté de l’Espace Georges-Sadoul. Demain, samedi 3 octobre, il sera accompagné de son ami le kangourou. Si vous les rencontrez pas de panique, vous pourrez même faire une photo souvenir avec eux ! Sachez qu'un vrai kangourou se promènera lui aussi, dès cet après midi, parc Jean-Mansuy à 14 h 00 puis à divers endroits tout au long du week-end. Vive l’Australie !

Laëtitia MARTEL

primi sui motori con e-max.it