Le FIG en brèves

L'actualité du Festival croquée par les étudiants en licence professionnelle de jounalisme de l'Universite de Nancy et les plumes du service Communication de la ville de Saint-Dié-des-Vosges

Profession chauffeur

Profession chauffeurIls ne comptent pas leurs heures et écument les routes vosgiennes (voire parfois plus) pour transporter pendant trois jours tous ceux qui font le FIG. Eux, ce sont les chauffeurs. Parmi ces forçats de la route, David Antoine , Déodatien pure souche. Travaillant au Service des Sports en tant qu'éducateur sportif, Antoine a été sollicité il y a douze ans par la Ville. Il a répondu « positivement et avec plaisir » à cette sollicitation, qui lui permet depuis plus de dix ans de «rompre avec la routine du quotidien» et de rencontrer des gens exceptionnels comme Richard Bohringer ou une princesse venant de «je ne sais où». «Tous les ans, j'attends le FIG avec impatience» admet-il tout sourire. Souhaitons, à lui et à tous ses collègues, une bonne route pour la suite !

Pierre ESTADIEU

Le FIG sous pression

Le FIG sous pressionOn peut imaginer pire que d'être accueilli avec une bière à la main. Lors de la conférence d'Hervé Marziou, biérologue au style dandy, la mousse est de la partie.
Parmi les différents types de bières et de fermentations, le choix est vaste. Blonde, brune, noire, rousse : il y en a pour tous les goûts. La bière noire que l'on a la chance de déguster a d'ailleurs un petit goût de caramel, volontairement sucré pour satisfaire les goûts des consommateurs. Santé !

Robin ECOEUR

Mini-conférence, grand intérêt !

Mini-conférence, grand intérêt !Dans l'espace Nicolas-Copernic, des petits comités se forment. Lors de mini-conférences, plus intimes et propices aux discussions, plusieurs intervenants exposent leurs travaux. Laurent Jejou, co-directeur de la revue géographique Mappemonde revient sur les débuts du magazine en 1986. La force de la revue : les cartes ! En effet, la cartographie est au centre de Mappemonde, qui met autant l'accent sur l'iconographie que sur les textes. En 2004, la revue devient gratuite et s'ouvre au web avec un nouveau format et plus d'interactivité ! Un nouveau site est en cours de construction. N’hésitez donc pas à y jeter un œil.

Robin ECOEUR

« L'utopie imaginaire »

« L'utopie imaginaire »Salle comble ce midi, à la Tour de la Liberté, pour la rencontre autour du livre L'utopie imaginaire de Daniel Keller, Grand Maitre du Grand Orient de France, et Céline Bryon-Portet. Antoine Spire et les deux auteurs ont échangé sur les fondements de la Franc-Maçonnerie et sa conception utopique … ou « utopienne » du monde. Dans cet ouvrage, en effet, les auteurs présentent les trois utopies à la base du travail du Franc-Maçon: l'utopie « transformatrice de l'initié », celle de la « confiance de groupe », « celle du changement ».

Margaux AGNÈS

Elle voit des girafes partout !

Elle voit des girafes partout !La savane africaine n’a pas le monopole de l’habitat des girafes. Pour preuve, si vous en doutiez, ce sympathique mammifère ongulé, artiodactyle et ruminant se rencontre aussi en Déodatie où il nourrit son imaginaire débridé. Présent sur le FIG, pour y semer sa fantaisie musicale, Monsieur Girafe a eu la surprise de rencontrer et d’échanger quelques bribes de joyeux délires avec La Girafe, du blog éponyme. Sérieux, passionnant, gourmand, le Festival International de Géographie c’est aussi cela, on s’y marre comme des... girafes ! Si si, cela rigole les girafes !

Josée TOMASI

Remise du Prix Amerigo-Vespucci

Remise du Prix Amerigo-VespucciTour de la Liberté - Fleur Daugey et Sandrine Thommen ont reçu ce matin des mains de la présidente de jury Sylvie de Mathieusieulx, le Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse pour leur album "Les Oiseaux Globe-Trotters", publié aux éditions Actes Sud Junior. Grégoire Polet s'est, quant à lui, vu décerné par Abdelkader Djemaï, le prix Amerigo-Vespucci Adultes 2015, pour son livre "Barcelona !" publié aux éditions Gallimard. Le prix Amerigo-Vespucci récompense les ouvrages de fiction ou de création dédiés à l’aventure, aux voyages, aux terres lointaines.

Clémence DAUDON

La géomatique, c’est dynamique !

La géomatique, c’est dynamique !Parmi les ateliers proposés au Salon de la Géomatique, bien des surprises attendent encore les visiteurs qui se rendront ce dimanche à l’étage de l’Espace Nicolas-Copernic.
Kézako le GéoTracing ? Des géographes qui s’ignoraient jusque-là l'ont découvert grâce aux technologies nouvelles. Comment parcourir, cartographier tout en laissant vagabonder son imagination, la géomatique l'explique !  
Les parcours cinémaps, les dispositifs géographiques dans les films et séries, un atelier conduit par Jean-Pierre Meyniac invitant à dessiner «La ville idéale», et parmi bien d’autres animations, un quizz permettant de découvrir les différentes facettes de la géomatique, attirent leur monde. Allez-y vite, c’est maintenant ou dans un an !

Josée TOMASI

La littérature à l'heure lorraine !

La littérature à l'heure lorraine !Ambiance intimiste à la rencontre littéraire 100 % lorraine du Festival ! Dans la salle François-Cholé, située au sous-sol du Musée Pierre-Noël, c'est le temps des confidences. Cette conférence, organisée par le CNL (Centre National du Livre), est animée par la journaliste Sarah Polacci. Autour de la table, les auteurs Baru, Nicolas Matthieu et Pierre Pelot conversent sur de nombreuses sujets : imaginaire, musique, politique mais surtout littérature ! Des parcours différents qui amènent un échange riche en anecdotes !

Alice BERTHIAS

En route, M. Gyraf !

En route, M. Gyraf !Perché sur ses échasses, un étrange énergumène se ballade dans les rues de Saint-Dié-des-Vosges. La silhouette longiligne, la robe jaune tachetée, il interpelle les passants. Aucun doute, il s'agit bien de la belle créature des savanes : la girafe. M. Gyraf, justement, en a fait son personnage, depuis maintenant plus de dix ans. Muni aujourd'hui d'un didgeridoo et d'un ukulélé, l'homme-orchestre déambulera toute la journée à travers les différents salons du FIG. « Je vais au Salon du Livre là, on va aller réveiller un peu tout ça ! »

Elisabeth VETTER

Un steak, vous avez dit un steak ?

Un steak, vous avez dit un steak ?Que les retardataires ne s'affolent pas : il reste encore quelques juteux steaks de kangourou à découvrir au Mac Mil's pour le déjeuner ! Philippe Poupon, le cuistot, avait hier concocté du bourguignon avec le marsupial et en a écoulé plus de 10 kg ! « Ce midi, ce sera filet de kangourou aux girolles. C'est très tendre, ça se prépare comme une viande bœuf » affirme l'expert. Une viande qu'il avait déjà cuisiné et qu'il reproposera à la carte en dehors du FIG. Rendez-vous au Mac Mil's pour le déjeuner !

Elisabeth VETTER