PAQUOT Thierry  

PAQUOT Thierry

 

Thierry Paquot est philosophe urbaniste, professeur à l'Institut d'Urbanisme de Paris et également éditeur de la revue Urbanisme. Il fait partie du GERPHAU (Groupe d'Etudes et de Recherches Philosophie Architecture et Urbain). Ses thèmes de recherche sont la philosophie de l'urbain, la philosophie de l'environnement, la chronotopie, et les représentations et l'urbanisation planétaire.

 

PAQUOT ThierryDernière publication

Désastres urbains - Les villes meurent aussi, PAQUOT Thierry, éditions La Découverte, 2015

Résumé

Grand ensemble, gratte-ciel, mall, gated community, « grand ceci et le grand cela »… autant d’« objets » architecturalo-urbanistiques propres à la société productiviste qui amplifient les déséquilibres sociaux, économiques, écologiques et communicationnels, et qui provoquent d’insoupçonnables dégâts au nom même du « progrès » et de la « marche de l’histoire ». Contrairement aux idées reçues, ils ne « font » pas ville. Bien au contraire, ils contribuent à l’effacement de l’esprit des villes.

La planète s’urbanise à une vitesse galopante ; partout, des gratte-ciel sont érigés, d’immenses centres commerciaux, tous identiques, sont bâtis, des résidences sécurisées cachées derrière de hauts murs, des autoroutes et des voies pour trains à grande vitesse construites… Le capitalisme globalisé façonne cette uniformisation des paysages et produit des « plateaux technologiques » (clusters, hubs, technopôles, data cities, « villes intelligentes »…) où entreprises, laboratoires, immeubles ou aérogares sont branchés et débranchés en fonction des seuls critères de profit. Il ne s’agit plus d’habiter la terre, mais de rentabiliser des territoires entièrement désincarnés et interconnectés.

Ce processus s’accompagne de ce qu’il faut bien appeler des désastres « urbains » : le grand ensemble, le gratte-ciel, le mall, la gated community, le « grand ceci et le grand cela »… Ces « objets » architecturalo-urbanistiques propres à la société productiviste amplifient les déséquilibres sociaux, économiques, écologiques et communicationnels, et provoquent d’insoupçonnables dégâts au nom même  du « progrès » et de la « marche de l’histoire » ; sans compter qu’ils se combinent aujourd’hui aux désastres dits « naturels » (ouragans, tsunamis, séismes, inondations…), engendrant une instabilité et une dangerosité sans équivalent historique.

Dans ce livre alarmant, Thierry Paquot examine ces « objets » un par un et démontre que, contrairement aux idées reçues, ils ne « font » pas ville. Bien au contraire, ils déshumanisent les lieux, privatisent le commun, spectacularisent le politique et altèrent profondément les écosystèmes. Ainsi contribuent-ils à l’effacement de l’esprit des villes et à la déterritorialisation de la cité.

Repenser l'urbanisme, Infolio Editions, 2013

Directeur de cet ouvrage, Thierry Paquot aborde avec ses contributeurs la notion d'urbanisation, à travers les thèmes de la mobilité, de l'architecture et de la question environnementale.

 

Pour en savoir plus

http://urbanisme.u-pec.fr/presentation/enseignants/thierry-paquot-65642.kjsp
http://www.franceculture.fr/personne-thierry-paquot.html
https://www.infolio.ch/livre/repenser-l%E2%80%99urbanisme.htm

primi sui motori con e-max.it