PIGANI Paola
© Philippe MATSAS
 

PIGANI Paola

 

Paola Pigani a grandi en Charente dans une famille d’immigrés italiens. Elle vit aujourd’hui à Lyon où elle partage son temps entre son travail d’éducatrice et l’écriture. Après N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures (Liana Levi 2013, Piccolo 2014), un premier roman très remarqué, récompensé par sept prix littéraires, retraçant l’internement d’une famille manouche au camp des Alliers entre 1940 et 1946, Venus d’ailleurs est son deuxième roman.

 

PIGANI PaolaDernière publication

Venus d'ailleurs, PIGANI Paola, éditions Liana Levi, 2015

Résumé

Au printemps 1999, Mirko et sa sœur Simona, des Albanais du Kosovo d’une vingtaine d’années, ont fui leur pays déchiré par la guerre. La route de l’exil les a menés quelque temps en Italie, puis dans un centre de transit en Haute-Loire. En 2001 ils décident de tenter leur chance à Lyon. Simona est combative et enthousiaste. Très vite, elle trouve un travail, noue des amitiés, apprend le français avec une détermination stupéfiante. Elle fait le choix volontariste de l’intégration là où son frère, plus secret, porte en lui la nostalgie de ce qu’il a laissé au Kosovo. Pour lui, le français est la langue des contremaîtres et de la rue. Le jour, il travaille sur des chantiers. La nuit, il dort dans un foyer. Les moments de pause, il gagne les lisières de la ville et peint des graffs rageurs sur les murs. C’est ainsi qu’il rencontre Agathe, déambule avec elle, partage un amour fragile face aux séquelles d’une guerre encore trop proche.

Ce roman tout en retenue raconte les étapes du parcours des réfugiés dans une métropole devenue dès 1999 un point d’accueil privilégié des réfugiés kosovars en France. En filigrane : la beauté de la ville, l’art, l’exil, la différence, la liberté, la foi en l’humain.