LEPAPE Pierre  

LEPAPE Pierre

 

Journaliste, critique littéraire (il a longtemps tenu le célèbre « Feuilleton » du Monde des livres), biographe (Diderot, Voltaire, Gide, Sorel), Pierre Lepape est aussi un essayiste d’une rare culture. Chacun se rappelle Le Pays de la littérature (Fiction et Cie, puis Points essai).

 

LEPAPE PierreDernière publication

Une histoire des romans d'amour, LEPAPE Pierre, 2011

Résumé

De la naissance et des transformations du personnage romanesque aux métamorphoses de la nature du sentiment amoureux : la première histoire des romans d’amour.

«Depuis vingt siècles, les romanciers, abandonnant aux philosophes le soin de s’accorder sur une définition de l’amour, ont entrepris d’en donner la description la plus complète. Ils ont interrogé les conditions et les aléas de sa naissance, sa durée fort variable, ses effets de surface et ses bouleversements de profondeur, sa physique, sa chimie, son histoire naturelle et sa géographie. Son histoire : à la différence des tragédies (et de la psychanalyse) qui voudraient nous faire croire que les passions amoureuses sont éternelles, les romans ne cessent d’explorer des réalités nouvelles, en employant des techniques narratives inédites capables de rendre compte de ces objets encore inconnus.
Les romanciers ont promené leur miroir le long de ce chemin du réel. Ils ont enregistré, selon des techniques de plus en plus hardies (c’est l’histoire du roman) les changements du paysage amoureux. Mais les meilleurs des romans ne se contentent pas de reproduire la réalité. Ils l’éclairent, ils la montrent comme on ne l’avait jamais vue. Écrire une histoire des romans d’amour, c’est peut-être essayer de repérer comment, dans nos contrées occidentales où est né le roman, siècle après siècle, les romanciers ont inventé l’amour, cet amour-là, à jamais différent, à jamais exotique pour les peuples sans roman. »

Des Métamorphoses d’Apulée jusqu’à Une passion simple d’Annie Ernaux, en passant par les œuvres de Chrétien de Troyes, Cervantès, Rousseau, Goethe et Jane Austen, mais aussi Stendhal, Hardy, Tolstoï et tant d’autres, Pierre Lepape brosse la grande fresque de nos amours littéraires, dans tous les sens du terme.

primi sui motori con e-max.it