BURNIAT Mathieu  

BURNIAT Mathieu

 

Né en 1984 à Bruxelles, jeune étoile montante de la bande dessinée, Mathieu Burniat est notamment l'auteur de Shrimp, La Passion de Dodin-Boufant (2014) et Les Illustres de la table (2016), chez Dargaud. Il est par ailleurs co-auteur, avec le physicien Thibault Damour, du bestseller Le Mystère du monde quantique (2016).

 

Dernières publications

MARTINEZ SébastienUne Mémoire de Roi, éditions Premier Parallèle, 2018

Résumé

Un voyage initiatique et pédagogique au cœur du processus de mémorisation

Il était une fois, au royaume de Léthésie, un jeune monarque écervelé qui régnait sur ses sujets de la manière la plus capricieuse et infantile qui soit.
Il faut dire que le roi avait gardé de l’enfance le goût du jeu, mais en avait perdu toute curiosité. Il avait une mémoire déplorable, au point de ne se souvenir de rien, de ne savoir rien nommer, de ne rien comprendre au monde qui l’entourait.
Les journées passaient ainsi, entre deux parties de petit train, sous l’œil consterné de ses conseillers.
Or voici qu’un beau jour, le roitelet reçoit une invitation à se rendre au bal de la Rose, à Monaco.
Sortir du royaume ? Rien de très tentant pour un tyran décérébré. Mais le portrait de la princesse Angéline, jeune maîtresse de cérémonie au cœur à prendre et aux longs cheveux blonds, le fait changer d’avis. C’est la stupéfaction. Ses conseillers sont horrifiés. Il a quelques semaines à peine pour se préparer. Fera-t-il bonne figure devant la diplomatie étrangère ?
Une seule solution : faire appel à un certain Simonide, personnage loufoque dont on dit qu’il est capable, en quelques jours, de transformer le plus inculte des hommes en sage disposant d’une mémoire d’éléphant. Il suffit pour cela, dit-on, de plonger dans son imagination...

Pour le roi comme pour le lecteur commence alors un fabuleux périple dans les arcanes de la mémoire.
À la fin de ce voyage initiatique, tous connaîtront les techniques de mémorisation infaillibles. N’ont-elles pas déjà fait leurs preuves chez nos ancêtres grecs et romains ? Cicéron lui-même les utilisait... Tous auront compris que nul n’a de mauvaise mémoire : il suffit, pour la mobiliser, de savoir l’apprivoiser.
Et alors, alors... Elle ne connaît plus aucune limite.