CLARKE Bruce© DR  

CLARKE Bruce

 

Né en 1959, à Londres. Après des études aux Beaux-Arts à Leeds University, Grande-Bretagne, il s'installe en France. Plasticien et photographe, il expose depuis 1989 en France et à l'étranger.
Son travail plastique traite de l'histoire contemporaine, de l'écriture et de la transmission de cette histoire. Il souhaite que sa peinture stimule une réflexion sur le monde contemporain et la représentation qu'on en fait. Militant anti-apartheid au temps de l'apartheid en Afrique du Sud, il tente d'intégrer cet engagement politique dans sa recherche plastique qui se situe dans un courant de figuration critique.
Il a collaboré au projet "Rwanda : Écrire, filmer, peindre par devoir de mémoire" au Fest'Africa à Lille, il a également réalisé l'exposition : "Fragments d'une Histoire de Demain", qui traite du lien entre l'esclavage, le colonialisme et la mondialisation.
Il voit dans l'art un moyen privilégié de s'exprimer et d'informer, de porter un regard sur le monde qui nous entoure. Il ne suffit pas simplement de se faire une place dans la société, il faut également s'efforcer de peser sur le cours de l'histoire.

 

Dernière publication

DOUCEY BrunoPassagers d'exil, éditions Bruno Doucey, 2017 (Illustrateur)

Résumé

Cette anthologie de poèmes rassemble 60 poètes qui nous rappellent que l’hospitalité est une des valeurs phares de l’humanité.
Après Guerre à la guerre, Vive la liberté !, Chants du métissage et Quand on n’a que l’amour, la collection « Poés’idéal » revient en force avec un cinquième titre en forme d’engagement : Passagers d’exil.
Cette anthologie destinée aux ados ne se contente pas de rassembler des textes sur le thème de l’exil. Elle étaye un propos, construit une réflexion, facilite une prise de conscience. Être né quelque part. Devoir fuir son pays. Traverser la mer au risque de sa vie. Arriver en terre inconnue. Chercher un toit, du travail, des papiers. Devenir l’étranger, l’apatride, le migrant... puis voir une main se tendre. De Nelly Sachs à Mahmoud Darwich, d’Ananda Devi à Laurent Gaudé, 50 poètes du monde entier disent leur sens de l’hospitalité et offrent leurs mots comme autant de mains tendues.

primi sui motori con e-max.it